29/06/2005

Fanwars Garrison

Maintenant, un petit peu de "pub" pour le club dont je fais partie :pLa 501st Legion « Vador’s Fist » (Poing de Vador).C’est peu après avoir assisté à la Première de l’Edition Spéciale, en 1997, en costumes de Stormtroopers, que Albin Johnson (TK-210) et Tom Crews fondèrent la 501st. Ils avaient pris des photos d’eux en armure, les avaient publiées sur le site du Détention Block 2551 et recevaient de plus en plus de photos d’autres fans en costumes de storms du monde entier. Organisée sur le schéma des escadrons, puis de régiments (en souvenir des combattants des guerres) et nommée comme elles par un numéro, l’organisation connut un succès foudroyant. Revisionnant les films, TK-210 se dit que, Vador étant toujours entouré de soldats, pilotes et storms d’élites, son organisation pouvait y gagner à ETRE cette élite multidisciplinaire. L’unité avait désormais un nom et une histoire. Bien vite, ses membres dépassèrent le thème purement impérial pour accueillir sans discrimination les rebelles, aliens et autres renégats. Aujourd’hui, la Légion regroupe nombre de Garnisons et plus de 800 membres. Le Webmaster (TK-552) passe près de 30 heures par semaine a gérer la base de donnéesEt la LucasFilm a reconnu officiellement la 501st Légion, grâce au sérieux des Events a l’occasion de la sortie de l’Episode 2. Depuis, LucasFilm fait régulierement appel aux costumes de la 501st pour du promotionnel. Plus que tout, nous avons été officialisés par une mention dans un livre de Timothy Zahn, et mieux encore, un film. Cela a été publié dans l'encyclopédie visuelle de la Revanche des Sith; les clones bleus (clones assassins) que l'on voit monter à l'assaut du temple Jedi sont bien la 501st Legion, unité d'élite de Coruscant directement attachée au commandant Skywalker...ils deviendront en toute logique la 501st "Poing de Vador".L'ASBL FanWars s'insere parfaitement dans cette optique de qualité de costumes et de séries d'évenements internationnaux. Nos membres s'inscrivent librement a la 501st dont nous faisons partie.Pour nous contacter, voyez notre site: fanwars.be

10:46 Écrit par Lathspell | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/06/2005

'Soleil Mourant'

'Soleil Mourant'Quand Nox amène aux cieux ses lourds haillons,Je suis un soleil noir, un astre au couchant,Une étoile frustrée, un astre mourant, J'étends avec peine mes rares rayons.Que je t'arderais d'eux s'ils étaient légion!Mais las, tu en as décidé autrement;Et ma lumière rouge ne fait se pâmerQue les rotondes de Vesta aux murs blancs!Je suis futur trou noir, la supernovaJ'attend qu'on m'avale, que je parte en fins raisDégageant la puissance d'amour avortéQui dans tes yeux brillants, lactés, s'égara.Gravitera-t-on enfin autour de mon feu,Mes flammes noires et ma chaleur au couchant?Evite que je ne joigne mon âme à Dieu,Un fade soleil de pluie est là, te suppliant.

13:46 Écrit par Lathspell | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/05/2005

'Car c'est ainsi que je t'aime'

Car c'est ainsi que je t'aime
 
Car c'est lorsque tu pleures que je veux t'enserrer
Mes mains chérissent tes larmes, ma bouche tes frissons
Tu tressaillis de sanglots et nous nous enlaçons
Et mon affection se perd dans tes beaux yeux brouillés
 
Car c'est lorsque tu cries que je te caresserais
C'est là que ta beauté se faite toute voluptueuse
Comme ta joue s'enflamme lorsque tu es furieuse
Et quand ton corps à ma main, courroucé, tu soustrais
 
Car quand tu veux te suicider, je sais que je t'aime
Je retiens ton bras blanc et embrasse tes lèvres molles
Le regard alarmé, les cheveux en herbes folles
J'essuie tes larmes sucrées sur ton visage blême
 
Demeure qui tu es, demeure qui tu veux être
Je t'aime pour toi, telle que tu change au gré des vents  
Sois celle que j'aime, demeure qui tu veux être

19:56 Écrit par Lathspell | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/05/2005

'Hypnose mécanique'

Hypnose Mécanique
 
Le métal de tes yeux,
La soie de ta peau;,
Système pernicieux
D'un infâme robot.
 
Calculatrice et froide,
Violente et brutale,
Parfois souple ou bien roide,
Impassible, royale.
 
Cuivre de tes cheveux
Carrossage si beau;
Système pernicieux
D'un infâme robot.

12:14 Écrit par Lathspell | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

'Abîmé'

Abîmé

Ces jours où mon âme se froissait comme du velours,
Seulement il se peut que je me les remémore.
Et ces jours où mes entrailles se tordaient par amour,
Seulement il se peut que me les remémore.

Et comme Priam mourut en enserrant Jupiter,
C'est couchant sur ta statue que je serai mais en terre.
Maintenant je suis perdu, noyé dans le sang, les larmes;
Aveugle, seul, las et nu, sans force et sans aucune arme.

Qui me sortira de l'Erèbe où tu m'as abîmé
Où la froide humidité perle sur mon front?
Abîmé dans cet Erèbe, qui va m'en retirer? 
















12:11 Écrit par Lathspell | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/05/2005

Variations

Deux très courts textes en vers et sans nom, dont le premier est pompé sur un proverbe cucul célèbre...

Entre mille, j'aime deux essences
La tienne et celle de l'héllebore;
L'héllébore au jour de sa naissance
Et la tienne au-delà de la Mort. 

-----------------------------

Il y a de l'orage sur la ville.
Je ne sais pas trop où, mais tu es partie;
Larmes sucrées à ton sel se marient.
Il est mort mon coeur, et Spes est bien vil,
Malgré tout, reviens-moi; je t'attendrai.















19:10 Écrit par Lathspell | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/05/2005

'Sieste avec les ombres'

Attention, ceci pourrait choquer...
 
Sieste avec les ombres
 
Dans la moiteur obscure d'une chambre abandonnée,
C'est en vain que, las, entre tes membres je m'agite;
Ton indolent contact est si triste et si glacé
Et jamais ta peau de mes brûlures ne s'irrite.
 
Tu fixes l'horizon, ne me regardes pas,
Ton corps a molli et toute ta force est perdue.
Je m'agite et toi, tu ne réagis même pas;
Ah! l'Amour, le Bonheur! dans tes yeux ne brillent plus.
 
Tu n'es plus ici que par pure et simple habitude
Et quand accepterais-je que tout s'achève donc ainsi?
Mes démons de passions combattent la certitude
Que tu es un cadavre et qu'on t'enterre lundi.

16:49 Écrit par Lathspell | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |