14/05/2005

'Tu ne viendras pas'

Le premier d'une longues série de poèmes de mon cru, inspirés par ma vie et mes rencontres...
 
Tu ne viendras pas
 
Allongé sur quelque frais gazon à l'écart
Le dos dans la rosée, je songerai; vois-tu
Je mirerai ces étoiles que tu hais tant
Tant que tu iras à toute ivresse perdue
Je songerai pour te pardonner tes écarts
 
Tu seras là, dans l'ombre, à t'unir à un autre.
J'attendrai l'instant qui me semblera des heures
Où tes yeux verts sur mon spectre se poseront.
J'attendrai qu'arrive notre impossible heure,
Couché dans un blême et haletant champs d'épeautre.
 
Au clair d'une lune faible, tu ne viens pas.
Engourdi et cerné, j'attendrai encore.
L'Espoir ne fait pas vivre, il me tue chaque jour,
l'Amour n'est-il pas assonnance de la Mort?
Au clair de lune laiteux, tu ne viendras pas.

16:21 Écrit par Lathspell | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Très joli... Une vocation !
Un écrivain est né... ;)

Mais la beauté et la tristesse vont souvent de pair. Hélas!

Écrit par : Hécate | 26/05/2005

Effectivement Il vaut mieux les entendre que les lire... "commentaires espérés", incursion pénible de vers faibles... si tu veux écrire, commence par arrêter d'écrire, si tu veux choquer, commence par dire la vérité, si tu veux être entendu, commence par parler.

Écrit par : V. Price | 10/05/2006

Les commentaires sont fermés.